Mobilisations/Ateliers

Formations-Actions

100 Voix

Publications

PENSER L'INTERCULTUREL DANS L'ACCOMPAGNEMENT DES PUBLICS

Animé par Anime et Tisse

 

La diversité culturelle peut aujourd'hui être vue comme une richesse mais dans les processus d'accompagnement, les professionnels (des secteurs de l'animation, de l'intervention sociale, de l'éducation, de l'insertion etc.) et les personnes accompagnées, se retrouvent parfois face à des incompréhensions réciproques.

Parallèlement, l'injonction paradoxale d'ouverture à tous et de laïcité républicaine, où il est demandé de faciliter l'accès aux droits pour tous-tes mais sous condition d'être dans une certaine norme pour en bénéficier ; renforcent les souffrances et les doutes des professionnels comme des bénéficiaires.

 

Penser l’accompagnement dans une perspective d’interculturalité, sous-entend de questionner la « relation » accompagné/accompagnant et de développer des clés de compréhension de l’autre et de soi dans une perspective d’émancipation. C’est donc prendre conscience de ses représentations, sa culture, son histoire. C’est aussi questionner les postures, les normes et les violences institutionnelles pour créer des espaces d’accompagnement centrés sur l’épanouissement et la dignité.

Cette formation s’attachera à explorer ces différents aspects dans une volonté de sortir du connu pour analyser le vécu en s’appuyant sur les pratiques de terrain.

Dans un aller-retour entre théorie et mise en pratique, elle abordera les questions de :

- Interculturel, culture et identité culturelle en mettant en avant les tensions visibles et invisibles

- Tension entre intégration et émancipation

- Accompagner des publics et animer des espaces collectifs dans un tel contexte, quels enjeux ?

- Analyser sa pratique en s'appuyant sur la méthode des chocs culturels

Ce module de formation a été proposé dans plusieurs contexte sur l'année 2020/2021

AU DAMIER: FOYER DE MINEURS NOUVELLEMENT ARRIVE EN FRANCE au Centre Départemental de Chantepie

L'association a réalisé un accompagnement sur un an auprès de l'équipe éducative du Damier composé d'éducateurs spécialisés, de psycologue et de la chef de service

Journée 1 : Présentation des séances et du programme, interconnaissance en travaillant sur l’identité culturelle, les représentations, les stéréotypes, les préjugés et les discriminations

Journée 2 : : Culture, interaction, communication interculturelle, présentation de la méthode des chocs culturels/ évaluation des journées 1 et 2

Matinée 1 :  Analyser sa pratique en situation de choc culturel/ enquête de terrain entre deux sessions

Matinée 2 :  Analyser sa pratique en situation de choc culturel/ enquête de terrain entre deux sessions

Matinée 3 : Analyser sa pratique en situation de choc culturel/ Retour sur les communs des analyses de pratiques et les approfondissements sur les cadres de références

Matinée 4 : Analyser sa pratique en situation de choc culturel/ Retour sur les communs des analyses de pratiques et les approfondissements sur les cadres de références/Evaluation des matinées

Matinée 5 : Conception d’outils d’accompagnement individuel prenant en compte la diversité culturelle/ évaluation de la formation

Genre Quoi?

Formation sur les questions de genre et relation hommes/femmes en contexte interculturel

Genre Quoi?

intervention à l'U2A de Chateaubourg

nov- dec 2020

fin novembre- début décembre 2020, formation sur les relations hommes/ femmes, la loi, le consentement avec les jeunes de l'U2A de Chateaubourg

Nous nous sommes retrouvés afin d'aborder avec les jeunes, les relations hommes/ femmes, les questions d'identité et de cultures, les chocs culturels, pour dans un premiers temps qu'ils s'expriment sur:

- Comment se fondent les relations dans leur culture d'origine et sur les incompréhensions qu'ils vivent en France.

- débattre sur ce qu'ils connaissent et leurs questions les relations hommes/ femmes en France, et les questions de genre

Puis dans un second temps, nous avons abordé les notions de consentement, de loi.

Enfin nous avons terminé cette formation, par un atelier de synthèse afin de mettre en visuel les expressions, les découvertes et ce qu'ils retiennent de cette formation. 

Accompagnement des acteurs socio-éducatifs du quartier Bois du Château à Lorient

SAVE_20180919_111756.jpeg

Le 18, 19 septembre et 18 décembre 2018, à Lorient  

Nous menons une intervention en vue de faire évoluer la dynamique partenariale et les coopérations entre acteurs de proximité sur le quartier Bois du Château à Lorient.

100 VOIX : Migrations Arts et Droits Humains

Séminaire de contact européen 

du 9 au 17 octobre 2017 à Bécherel

  

 Les Objectifs de cette rencontre étaient de :


-  Découvrir et se former sur d'autres méthodes et autres approches dans le travail avec les jeunes migrants, des jeunes réfugiés et des demandeurs d'asile. 
-  Échanger sur les conditions d'accueil des publics visés et le respect de leurs droits dans les différentes réalités locales.
- Développer et échanger sur ses pratiques et outils pédagogiques notamment par exemple la sérigraphie ou l'éducation aux droits humains 
- Co-construire un projet international de plus longue durée.

Les grands domaines abordés pendant la rencontre ont été l'éducation aux Droits Humains, 

les politiques migratoires européennes, les techniques de sérigraphie et le travail avec les demandeurs d'asile, migrants et réfugiés.

Des suites du projet au niveau local et international ont été travaillées. Les grandes pistes de projet sont l’organisation au niveau européen de formations-Action sur les thématiques et techniques abordées. Au niveau local, l’élaboration d’un projet de formation et d’animation d’ateliers sérigraphies animés par les personnes migrantes pour abordés les thèmes des discriminations et des droits humains.

Les organisations partenaires au niveau international :

 

Else, maison d’édition de livres sérigraphiés, Italie

Ammostro, collectif informel travaillant la sérigraphie sur tissu, Italie

MAndacaru, association portugaise travaillant avec la communauté Rrom

BoMoVu, association turque travaillant avec les réfugiés à Istanbul

EELSI, association estonienne travaillant sur les médias  

CVS Bulgarie, travaillant avec les réfugiés à Sofia.

Les organisations partenaires au niveau local :

DIDA, la Cimade, Tous pour la Syrie, SOS méditerranée

« Projet Casa-Grande »

Favoriser la participation des jeunes dans la défense des droits et de la terre

Cette formation co-organisée par le réseau Européen ENOA et l’association Anime et Tisse a pour but de former 16 acteurs de la jeunesse du Portugal, de France, du Pérou, de Bolivie, qui agissent en direction de la jeunesse dans leur territoire autour des enjeux de la participation des jeunes dans la défense de leurs droits et de la terre. Elle s’est articulée autour de moments théoriques de conceptualisation, des temps d’échanges d’expériences et une mise en pratique sur le territoire de chacun afin de soutenir de manière concrète les jeunes dans leur participation à la défense de leurs droits et de la terre.

1ère étape : Session de préparation du 1er au 04 mai 2012

 

Dans ce projet, l’équipe de formateurs /accompagnateurs était constituée d’un membre de chaque pays via une association partenaire : une personne de Mandacaru (coopérative Portugaise), une personne de l’Ipedehp (O.N.G Péruvienne), une personne du Cenprotac (association Bolivienne), une personne du réseau ENOA et une personne d’Anime et Tisse . Durant ces 4 jours de préparation, l’équipe a pu se rencontrer et planifier plus précisément le contenu et la forme de la formation.

3ème  étape : Actions sur le terrain du 14 au 25 mai 2012 

 

Durant 15 jours, une partie des boliviens et des péruviens sont allés à Faro-Portugal et l’autre partie à Rennes- France. Dans chacun des pays, le but était de participer à la vie de structures de jeunesse et mise en place d’animations favorisant la participation des jeunes dans la défense de leurs droits et de la terre. En France, le groupe s’est réparti en binôme, au sein desquels chacun a pu échanger et participer à la vie de la structure d‘accueil (Prism, C.P.B, Le Foyer de la Thébaudais/Tout a tout et La Pachamama).

4ème étape : Formation du 28 mai au 02 juin 2012

Durant 5 jours à Faro Portugal, tous les participants et les formateurs se sont retrouver afin d’évaluer les actions qui ont été mises en place sur le terrain dans les différentes structures durant l’étape 3. Cela a également permis de créer un événement collectif sur la ville de Faro afin d’utiliser l’international au service de l’action locale.

Enfin, cela a permis de faire un bilan du mois de formation et Préparer les futures actions de chacun durant les 6 mois d’expérimentation, ainsi que les actions communes pouvant être réalisées au niveau international.

2ème étape : Formation du 03 mai au 13 mai 2012 sur « La participation des jeunes dans la défense de leurs droits et de la terre : méthodes, outils et rôle du travailleur de jeunesse »

 

8 jours à Essé - France :

Apports théoriques, échanges conceptuels et de pratiques autour de la participation jeunesse, des droits humains et de la terre, de l’éducation populaire. Échanges, création et adaptation d’outils et méthodes. Préparation des actions de terrain de la 3ème étape.

Visite de différentes structures rennaises pour présenter la diversité des associations du territoire, en plus des associations déjà participantes à l’intégralité du projet (le CRIJ, La maison verte, Le jardin moderne, Le C.P.B)

Mise en place d’une action collective durant la formation : Participation au « Dazibao » du 12 mai 2012, en partenariat avec le CRIJ de Rennes, qui s’est déroulé au parc des Gayeulles.

5ème étape : Animations sur le terrain : 6 mois en France, Portugal, Pérou et Bolivie

 

Cette étape a permis la Mise en place de 6 journées de formation afin de permettre à chacun des participants de prendre du recul sur sa réalité, de favoriser les actions communes entre les différentes structures, d’échanger et d’apprendre différents outils et de participer à un événement collectif en direction de la jeunesse.

Dans chaque pays, le formateur et sa structure étaient en charge d’organiser et de coordonner les journées de formation.

6ème étape : Réunion d’évaluation-capitalisation-perspectives du 12 au 16 novembre 2012

 

5 jours au Pérou -Lima : évaluation des processus éducatif sur le terrain, évaluation du projet, organisation du cd-rom et de la plate-forme, définition des suites du projet.

Extrait du DVD Casa Grande