Mobilisations/Ateliers

Formations-Actions

100 Voix

Publications

Nous nous inscrivons, par notre action, dans une dynamique de renforcement de la capacité d’agir pour soi et son territoire des habitants et plus particulièrement des personnes fragilisées par la vie. Nous avons pour objectif d’accompagner l’individu à se reconnaître dans sa globalité et dans sa capacité à être acteur et auteur de sa vie, peu importe les raisons de cette fragilité. Construites au fil de nos rencontres avec des acteurs éducatifs d’Europe et d’Amérique du sud, nos méthodes permettent aux publics participant aux animations de découvrir différentes manières de voir, de faire, d’exprimer et de vivre sa citoyenneté.

 

Notre intention est de renforcer l’estime de soi, dans une démarche de reflexion-action collective à visée émancipatrice.

 

Les actions du pôle 

Des ateliers

- Théâtre de l'opprimé autour de la méthode d'Augusto Boal. Ces espaces sont associés aux arts en général (peinture, maquillage etc).

- Sérigraphie pour s'exprimer sur ses droits, sa citoyenneté, son rapport au monde.

- De parcours coopératifs pour faire groupe et comprendre les difficultés et les enjeux du faire collectif.

- Autour de la méthodologie des « histoires de vie » pour retisser les fils de son parcours.

- Autour des droits humains et de la lutte contre les discriminations.

Animation d’espaces de débat

- Autour de nos thématiques d'interventions (droit, discrimination, agir en collectif...).

Animation dans l'espace public

- Amener le débat citoyen dans nos espaces de vie (revue de presse mobile, porteur de paroles, mur d'expressions, dispositif de récolte de paroles mobile...)

-Créer des espaces d'échanges de partage et de convivialité (installation de jeux dans l'espace publique, aménagement d'espace conviviaux en extérieur, zone de gratuité...).

Accompagnements et formations de groupes et collectifs de jeunes autour de

- L'engagement

- L'action collective

- La mobilité internationale au départ et au retour

- L'organisation d'échange européens et internationaux de jeunes

Accompagnement des actions collectives qui naissent de ces espaces

Soutenir les mouvements sociaux de défense des droits locaux

- Mobilisation autour de la situation des migrants : organisation de concerts de soutien, animation en direction des migrants, projection de documentaire, participation au réunion inter-associative, présence lors des manifestations de soutien, organisation d'événements ayant vocation à sensibiliser le grand public sur la situation des migrants...

 

Public 

Les invisibles, les sans-voix, les opprimés, les défavorisés, les vulnérables, les fragilisés… Et toute personne se sentant concerné et souhaitant agir sur sa réalité.

 

Territoire d’action prioritaire 

Quartier de Maurepas, Rennes.

 

Partenaires

Les acteurs du quartier de Maurepas (associations, collectifs d’habitants, structures sociales, éducatives et artistiques), les acteurs rennais: les féderations d’Education Populaire, les établissements éducatifs et hospitaliers, les structures de la formation professionnelle, les associations de jeunes, les structures de quartier, les collectivité territoriales, les associations artistiques, des centres sociaux, les prisons,…

Exemples : DIDA, U2A, La Ligue de l’Enseignement, le Foyer de la Thébaudaie, Prisme, Slam Connection, CRVA, CRIJ Rennes, CRIDEV, l’APRAS, Centre social de Maurepas, D'Ici ou D'Ailleurs, Jeunes à travers le monde, BIS, Tekitoi, Film du Mac...

Bilan des HALLES de MAUREPAS

Plusieurs bilans ont été effectués pour évaluer et montrer les résultats de cette aventure humaine qu'a été l'évènement les Halles de Maurepas pendant l'été 2021

Il y a eu:

un bilan entre les acteurs (associations, habitants etc.) ayant été impliqués dans ce festival.

un dossier de restitution de la concertation des habitants et des associations sur les usages et le futur de l'Agora.

INVITATION BILAN HALLES DE MAUREPAS p 1
INVITATION BILAN HALLES DE MAUREPAS (p 2
logo halles

Rétrospective des Halles de Maurepas 2021

en images

« Créer dans l’espace urbain le temps d’une saison avec des propositions artistiques et culturelles réunissant des artistes amateurs, professionnels, des habitants et des acteurs sociaux du quartier afin de participer au réaménagement urbain »


 


Anime et Tisse et La Cohue ont coordonné la première édition du collectif des Halles de Maurepas, réunissant toutes personnes et organisations concernées par le réaménagement de l’espace public, en s’appuyant sur les pratiques artistiques comme vecteur d’expression : Habitant-e-s du Quartier, Breizh Insertion Sport, Compagnons bâtisseurs, Centre Social, Compagnie Tekitoi, Les films du Macadam, Le Cabinet Photographique, artistes amateurs et professionnels, la Compagnie Zuvex, La Compagnie des Becs Verseurs, La Loupiote, Keur-Eskem, Rue des Livres, la Bibliothèque de Maurepas , Le GPAS, La Compagnie des Rapetekeu, le 4BIS, La direction de quartier, Comptoir du Doc, le Collectif Echange et de savoirs, Le Clair Détour, Le Musée des Beaux-Arts, Les Cadets de Bretagne, Demozamau, Le Secours Populaire, Le chien Tête en Bas, Le Fournil, Le Resto-Bistrot de Maurepas, Brèves de Quartier, L’APRAS, Territoires, La maison du projet

 

L’AGORA FESTIVAL ESTIVAL A MAUREPAS A PROPOSE:

 

Cet été pour la première saison, une programmation artistique, culturelle, sportive et culinaire autour de l’Agora du Clair-Détour a été proposée dans l'Agora du "Clair Détours" du 18 juin au 18 septembre 2021.

Ce lieu en plein cœur du quartier de Maurepas, va évoluer dans le cadre du projet de rénovation urbaine. Le festival s'est créé afin de s’unir pour permettre à chacun de participer à sa transformation, en créant dans l’espace public, en expérimentant des usages, et en donnant son avis dans une dynamique festive et conviviale tout l’été.

L’Agora vivra tous les mardis et les jeudis, et quelques week-ends au rythme d’une programmation autour des items suivants :

  • L’Agora se fait une Beauté : Des ateliers artistiques d’aménagement de l’agora : création d’une guinguette, fanions, construction d’objets et de sculpture à suspendre dans les arbres, nichoirs à oiseaux, mur d’expression, peinture sur marches, calligraphie dans l’espace public etc..

  • L’Agora s’éveille : Des propositions pour se faire du bien… pour réveiller, éveiller son corps : Yoga, estime de soi, tournoi sportif

  • L’Agora au féminin : Des agoras animées par les femmes du quartier pour défendre les droits et porter les voix des femmes dans l’espace public.

  • L’Agora cuisine : Des pizzas au feu de bois, des bistrots-resto dans l’espace public.

  • Les Cinés de l’Agora : Des projections en plein air et dans la salle du PAM valorisant la production cinématographique et documentaire local

  • L’Agora se concerte : Un espace pour se plonger dans l’histoire de l’agora, ses usages, et réfléchir à son aménagement.

  • L’Agora en Image : des ateliers autour de la création photo et vidéo

  • L’Agora s’anime : des jeux, des livres, des dessins pour vivre des moments conviviaux ensemble

  • L’Agora crée : Des ateliers créatifs pour ramener ses productions à la maison

  • L’Agora des enfants et des jeunes : Des après-midis dédiés à ces publics

  • L’agora se mets en scène : Des spectacles et des concerts qui rythmeront l’été

 

 

Ce projet a été financé par Territoires, la Ville de Rennes et l’Etat.

 «  Atelier d'expression sur le quartier de Maurepas»

Des ateliers artistiques pour s'exprimer sur le quartier, ses revendications 

Ces ateliers en partenariat avec BIS, Le Clair détour, la compagnie TEKITOI et le Cabinet Photograhique ont lieu pendant 3 semaines au niveau de l'école Trégain et sur la place du Gros Chêne les mercredis et jeudi de 14h à 20h jusqu'au 9 juillet 2020.

Plusieurs moyens pour s'exprimer sont utilisés:

  • dessine moi ton quartier et tes itinéraires

  • utilisation de différentes matières pour réaliser des fonds d'affiches

  • récolte de paroles et slogans pour crier ses revendications, exprimer sa vison du quartier

  • réalisation de pochoirs pour illustrer les expressions et les slogans

  • Impression sérigrahiée pour encrer/ancrer cette parole

106220717_611864586404161_20286111211924
106420850_377373569890218_47446138109159
106254808_2330337157262901_2706940325236

Exemple d'atelier menée sur le quartier de Maurepas

 

« Voie(s) de femmes »

Des ateliers de théâtre de l’opprimé auprès d’un groupe de femmes

 

Ces ateliers ont a eu lieu pendant deux ans et se sont articulé autour

  • D'une  création collective : Les femmes se sont rencontrées, tous les 15 jours.

Ces temps ont permis la création de la pièce « Anaëlle c'est le bouquet ». Celle-ci raconte la vie d’Anaëlle qui souhaite reprendre une formation. Elle est confrontée à des difficultés familiales, professionnelles et amicales pour donner naissance à ce projet. Construite en s'inspirant de la pratique du théâtre de l'opprimé d'Augusto Boal.,la pièce  est un théatre forum ou le public, lors des représentations, vient prendre la place de Anaëlle, et essaye de trouver des solutions pour que celle-ci puisse réaliser son rêve qui est de devenir fleuriste. Cette pièce a été présentée sur les quartiers de Maurepas, et Longchamps.

  • La mise en place d’ateliers mensuels d’expression pour les femmes, ouverts à toutes;

  • Un DVD a été réalisé lors de ce projet : présentation du projet,  du théâtre de l'opprimé, de la pièce Anaëlle c'est le bouquet, et réalisation d'interviews des participantes.

Extrait de la pièce de théâtre "Anaëlle c'est le bouquet"

Exemple d'une projection débat

Film : « Moi je suis avec la mariée »

Nous avons choisi de Co-organiser un projet de ciné-débat autour du film italo-syro-palestinien moi, je suis avec la mariée ».

 

Un journaliste italien, un écrivain syro-palestinien et un réalisateur italien ont décidé d’accompagner, jusqu’en Suède, un groupe de « clandestins » syro-palestiniens arrivés en Italie après avoir fui la guerre. Le groupe a également été accompagné par des militant/es des droits humains œuvrant sur la question de l’accueil des migrants. Pour réaliser ce voyage entre l’Italie et la Suède, ils ont prétexté un cortège nuptial et ont franchi les frontières de cette manière. Pour financer la diffusion du film, les réalisateurs ont lancé un crowdfounding qui a eu un grand succès. Des citoyens européens et de partout dans le monde, qui ne se reconnaissent pas dans ces lois niant les droits fondamentaux des personnes, se sont mobilisés pour soutenir financièrement et le diffuser le plus largement possible.

 

 

L’organisation des projections/débats du film documentaire « Moi je suis avec la mariée » a pour finalité d’aborder la questions des conditions d’accueil des migrants (dispositif Frontex,…) avec le grand public, dans le cadre d’un échange avec un des réalisateurs et des personnes ressources sur ces questions, sur le territoire.

3 Projections / Débat ont eu lieu en 2015 à l’Université de Rennes 2, au cinéma de Dinan, et dans le centre culturel de Dol de Bretagne.